Programmation – Archives 2023

TOUS NOS SPECTACLES SONT GRATUITS!

OUVERTURE DU SITE > 17h00!

  • Jeudi 17 août

  • Vendredi 18 août

  • Samedi 19 août

  • Yester Daze

    18 h 30

    Là où le rock de stade rencontre le punk underground, c'est là que vous trouverez Yester Daze. La taille n'a pas d'importance quand il s'agit de satisfaire un public avide de rock. Jouant dans des clubs, des bars, près ou loin, Yester Daze offre des performances plus grandes que nature, donnant tout sur scène. Depuis leur création, leur objectif est resté le même : enflammer les foules.Formé en 2018, le groupe montréalais Yester Daze est dirigé par le chanteur Brandon McShad, avec le guitariste Zach Lemay, le bassiste Marc-Olivier Bourdon et Matt Ware à la batterie. Devenus rapidement des amis proches, les garçons ont rapidement reconnu leur chimie naturelle et leur personnalité musicale complémentaire. S'inspirant d'artistes tels que Foo Fighters, Muse, Royal Blood, Billy Talent, My Chemical Romance et The Pretty Reckless, le groupe travaille à créer des hymnes contagieux et résonnants en s'appuyant sur une énergie élevée et une lyrique honnête.Un hommage au passé, au présent et à l'avenir, Yester Daze a trouvé un son unique en combinant des grooves entraînants et des mélodies inoubliables avec des dynamiques contrastées. Leur premier EP, Yours to Follow, a une équipe de production de haut niveau, avec la réalisation de Matt Nozetz (Avbury Studios), le mixage de Dave Traina (The Damn Truth) et le mastering de Harry Hess (Billy Talent, Muse), et met en valeur le style et le son unique du groupe, comblant l'écart entre les riffs lourds et les mélodies pop. Le premier single, "Backseat Bingo", a conduit le groupe à une rotation intensive sur les stations nationales et internationales, y compris CHOM 97.7 de Montréal.Yours to Follow est un début ambitieux pour un quatuor puissant. Le groupe continue de créer de nouvelles musiques, travaillant actuellement sur leur suivi de l'EP, ainsi que de planifier une tournée en soutien à celui-ci. Leurs paroles et leur musique se combinent pour former la voix d'une génération perdue, une génération qui veut quelque chose de mieux et de nouveau. Espérons pour demain mais n'oublions pas Yester Daze.

    Voir le Site Web
  • Les Shirley

    19 h 10

    Les Shirley c’est un power trio féminin de punk rock éclatant formé à Montréal à la fin de 2018. Raphaëlle Chouinard (vocal, guitare), Lisandre Bourdages (batterie) et Sarah Dion (basse) ont été animées d’un désir commun de créer la musique qu’elles avaient toujours voulu entendre en trame sonore de leur adulescences. Leur style musical redéfinit le genre en connectant le grunge des 90’s, la culture punk rock des années 2000 et les mélodies pop entraînantes avec des influences qui vont de HAIM à Céline Dion. Un doux mélange entre nostalgie rassurante et nouveauté exaltante qui accroche l’oreille. Les filles sont des musiciennes chevronnées avec un don pour les mélodies électrisantes et les riffs déchaînés. Les Shirley ont rapidement fait leur chemin au sein de la scène montréalaise. Multipliant festivals et spectacles, le band entre en studio à l’hiver 2020 pour enregistrer son premier long jeu, Forever Is Now, sorti en mars 2021. Accumulant les critiques favorables, la chanson phare de l’album, Fuck It I’m in Love atteint même le top 40 sur les charts canadiennes Active Rock. Le band s’associe avec la queen de l’indie pop montréalaise, Marie-Pier Arthur, afin de travailler sur un second album dont la sortie est prévue à l’automne 2022. Random Call en est le premier single (sorti le 19 mai).

    Voir le Site Web
  • Les Deuxluxes

    20 h 30

    Formé à Montréal en 2013, Les Deuxluxes est un duo rock‘n’roll composé de la chanteuse et guitariste Anna Frances Meyer, et du multi-instrumentiste et chanteur Étienne Barry. Avec son mélange de rock garage mordant, de mélodies électrisantes et de psychédélisme assumé, Les Deuxluxes mettent le feu à la scène et envoûtent la foule partout où ils passent. Salué chaleureusement par la critique au Québec comme à l’international, leur premier long jeu intitulé Springtime Devil est paru en septembre 2016. Depuis, le duo s’est démarqué dans plusieurs événements d’envergure incluant le Festival International de Jazz de Montréal, le Festival d’été de Québec, POP Montréal, M pour Montréal, GéNéRiQ, le Festival International de Louisiane et SXSW. Entre 2016 et 2018, le tandem a réalisé quatre tournées en Amérique latine (Chili, Brésil, Argentine, Mexique et Colombie), détruisant la barrière de la langue pour séduire une vaste quantité de nouveaux fans. Cumulant les concerts, Les Deuxluxes ont également parcouru le Canada, ainsi que la France et le Royaume-Uni où une grande majorité de leurs spectacles affichaient complets. En 2019, Les Deuxluxes se sont notamment produits au Roxy Festival à Guadalajara au Mexique et à Westway Lab au Portugal. En septembre, le groupe s’est envolé vers l’Allemagne pour présenter trois showcases dans le cadre du Reeperbahn Festival à Hambourg. Le 28 février 2020, Les Deuxluxes dévoilaient Lighter Fluid, un album plus audacieux que le précédent qui se présente comme une collection excentrique de 11 enregistrements analogiques captés live dans une église. Avec ce nouvel opus, le duo expérimente davantage sur le plan de l’écriture, notamment en y incluant deux chansons en français et une en espagnol, mais aussi en explorant avec des répétitions sonores et des motifs musicaux.

    Voir le Site Web
  • NOBRO

    21 h 45

    "J'avais envie de jouer ce type de musique, mais il n'y avait pas beaucoup de femmes qui voulaient jouer ça. Je voulais faire partie du groupe féminin le plus génial de tous les temps", s'enthousiasme Kathryn McCaughey, chanteuse et bassiste. Inspiré par des groupes tels que Jay Reatard, The Damned et Royal Trux, NOBRO n'a pas peur d'afficher ses influences. Avec des collaborations avec les membres de METZ et de Fast Friends, ainsi qu'un nouvel EP intitulé Sick Hustle bientôt disponible sur Dine Alone Records, NOBRO est bien parti pour atteindre son objectif. Ils ont fait leurs preuves sur la route avec des groupes comme FIDLAR et PUP, et joueront dans leurs plus grandes salles à ce jour lors de leur prochaine tournée en aréna avec Alexisonfire et The Distillers. Avec une batterie tonitruante (McCaughey affirme que la batteuse Sarah Dion entrera "dans l'histoire comme l'une des meilleures batteuses du monde entier"), des riffs déchirants de la guitariste Karolane Carbonneau, des solos de bongo et des riffs de clavier du maître des percussions Lisandre Bourdages - le tout couronné par le cri confiant et arrogant de McCaughey et ses lignes de basse incandescentes - NOBRO montre qu'ils sont une force rock and roll à ne pas sous-estimer. Ils n'ont pas honte d'admettre qu'ils ont connu leur lot de difficultés, mais ils sont résilients et solides. Ils savent qu'ils feront face au scepticisme en raison du sexisme omniprésent dans le milieu dans lequel ils évoluent, mais cela ne les décourage pas. "Nous avons dit que nous le ferions d'une certaine manière, et nous avons donc veillé à toujours le faire de cette manière."

    Voir le Site Web
  • Hey Major

    18 h 30

    Originaires de Sherbrooke, où les premiers balbutiements musicaux augurent, les deux frères forment d’abord Orange O’Clock (prix CBC Searchlight 2015) puis, éventuellement, Hey Major, sitôt recruté dans les rangs du label montréalais Indica (Half Moon Run, Hein Cooper). C’est en 2018 que paraît un premier extrait, Brother, salué par la critique et les radios – et capturant l’essence première du groupe: La chimie fraternelle, sinon en symbiose, des frères qui nous donne une chanson aussi incarnée que décomplexée. Et donnant le ton pour la suite. Porté par les rythmes percussifs de l’un et les claviers saturés de l’autre, puis tonifié par les guitares et arrangements de Jace Lasek (The Besnard Lakes) au Studio Breakglass, le premier gravé officiel, The Station, paraît en 2019, soutenu par les extraits «The station», «Goodfellas» et «Pour mieux respirer» qui font belle figure en radio et séduisent le public pris à témoin devant le tandem, carrément électrique, sur scène.

    Voir le Site Web
  • Patrick Krief

    19 h 10

    Vétéran de la scène musicale montréalaise, Patrick Krief produit de la musique depuis près de deux décennies, d'abord en tant que membre du groupe The Dears, puis dans le cadre de ses propres projets, dont Black Diamond Bay et plus récemment, en tant qu'artiste solo. Les albums de Krief sont une rare race : des albums basés sur la guitare où la tendresse prévaut dans les mélodies, les harmonies et les riches orchestrations. Avec ses hymnes indie-rock aux textures grandioses, Krief est clairement un musicien qui ne craint pas d'explorer de nouveaux territoires sonores. Sa musique évoque la riche tradition britannique des Beatles et le baryton sulfureux de Leonard Cohen. Avec une production ambitieuse qui sonne chaleureuse et intime, il n'y a vraiment rien de comparable à ce que Patrick Krief a créé. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est rafraîchissant.

    Voir le Site Web
  • Lumière

    19 h 50

    LUMIÈRE, c’est l’incarnation libre d’une illumination musicale aux contours glam rock. À la fois pétillante, spectaculaire et sensible, la proposition s’affranchit des tendances et défie avec éclat les lois de la nostalgie. Mais au-delà même de la musique, LUMIÈRE, c’est le personnage et projet solo d'Étienne Côté (Canailles, Bon Enfant). En arborant les habits colorés et étincelants de son alter ego, le chanteur et multi-instrumentiste déploie avec grandiloquence son amour pour la pop et le rock des années 1960 et 1970, deux décennies phares et fastes, qui ont façonné et définit la musique de notre époque. Paru en 2021, le premier album de l'artiste montréalais, A.M.I.E.S.A.M.O.U.R, est une œuvre conceptuelle au croisement du rock, de la chanson folk et de la pop psychédélique. L’album, acclamé par la critique, lui a permis de croiser la route de Pierre Lapointe, pour qui il a assuré plusieurs premières parties. Et c’est grâce à cette expérience avec Lapointe que LUMIÈRE a eu la chance d’ouvrir pour la popstar française Clara Luciani durant sa spectaculaire tournée des Zénith, en France, à l’automne 2022. En 2023, l’auteur-compositeur-interprète dévoile son deuxième album, le bien nommé GLAM. Poussant plus loin les alliages musicaux de son prédécesseur, l'œuvre nous présente un nouveau LUMIÈRE: plus assumé, plus exubérant, plus glamour.

    Voir le Site Web
  • Pourpre

    21 h 10

    Pourpre est un groupe de rock montréalais fondé en 2019 par Louis Lafontaine (voix et guitare), Catherine Laurin (voix et violon), David Lemyre (guitare), Raphaël G. Longval (basse) et Patrick Bureau (batterie). Inspirée du rock progressif des années 1970, leur musique se déploie telle une large fresque vintage au sein de laquelle cohabitent rock charnu, lyrisme poignant, curieuses excentricités et une touche de virtuosité. C’est dans cette perspective artistique que, à l’aube de 2020, Pourpre amorce l’enregistrement de son premier album. À l’automne 2022, épaulé par Diane Pinet (Bloc-Notes Music/Mungo Park Records), le groupe lance Nébuleuse ; uun 1er single où de somptueuses mélodies éthérées et accrocheuses sont mises en valeur par la voix douce et émouvante de Catherine Laurin. Le 3 février 2023, avec la collaboration d’Indie Montréal, Pistage Radio Julia Smile et Prémisse : Boîte Créative, Pourpre revient à la charge avec Bojack; un 2ième single accompagné d’un vidéoclip qui propulse l’auditeur dans un univers dansant et abrasif de par un savant mélange de funk, de disco et de rock. En plus d’attirer l’attention de plusieurs médias, Bojack réussit à se frayer un chemin sur les ondes de SirusXM (Attitude franco). C’est Le 3 mars 2023 que Pourpre dévoile enfin son tout 1er album éponyme : Un long jeu de sept titres aux fascinantes structures pavées de riffs puissants, d’arrangements surprenant et de chants pêchus, mordant et parfois célestes.

    Voir le Site Web
  • Bon Enfant

    21 h 50

    Bon Enfant transperce les nuages depuis son arrivée. Avec Daphné Brissette (Canailles) et Guillaume Chiasson (Ponctuation), aux côtés d’Étienne Côté (Canailles, Lumière), Mélissa Fortin (Canailles) et Alex Burger (lui-même), cet assemblage de superhéros atterrit avec fulgurance partout où il se fait entendre. Il propose une musique fantasmagorique, dont il est suggéré de s’imprégner une fleur dans les cheveux et une épée à la main.Le groupe pose les bases de son univers onirique en 2019 avec un premier album éponyme. Leur deuxième enchantement, Diorama, envoûte le public en 2021 en évoquant une synergie et une palette sonore encore plus grandes. Une absorbante musique nostalgique qui promet un futur dansant.

    Voir le Site Web
  • Carlyn

    18 h 30

    Née à Annapolis dans le Maryland et basée à Montréal, l'artiste auto-proclamée "nightmarepop" Carlyn revendique des influences telles que Syd Barrett, Muse, Britney Spears et Madison Beer pour guider son processus créatif. La voir en concert, c'est voir ces influences prendre vie, accompagnées du bravado et du showmanship de certains des meilleurs groupes de rock des années 80 mélangés à certains des actes pop les plus populaires récents. Au cours de la dernière année, Carlyn a écrit et enregistré son premier album complet tout en établissant sa marque 13. L'attente est enfin terminée. Ceci est du nightmarepop.

    Voir le Site Web
  • Massicotte

    19 h 10

    Massicotte est un jeune homme qui se balade de chanson en chanson sur les routes de l’espoir. Dès sa majorité, il se plonge dans la création de poèmes qui se transforment en mélodies. De ses notes folk et vivifiantes, parfois crues et toujours honnêtes, il lance en 2011 son premier opus "Cowboy de ville". D’emblée, les radios alternatives propulsent son premier titre "Donne-moi donc de l’argent", et il se taille rapidement une place au palmarès de CIBL. En parallèle, il effectue un passage remarqué au Festival de la chanson de Granby. 2013 lui apporte une incursion dans le monde du rock avec un EP "J’ai jamais su danser" réalisé par Navet Confit. Six chansons aux guitares tranchantes et aux textes incisifs armées de collaborateurs expérimentés tels Yves Marchand, Pandaléon et Les Gourmandes corroborent le parcours indépendant de ce proactif Massicotte. Le 26 janvier 2018, il lance l'album : Aux chutes Niagara. Une collection de 10 titres qui nous permet de replonger avec le plus grand plaisir dans l’univers rock-western à la fois viscéral et pince-sans-rire de l’auteur-compositeur-interprète. Avec l’aide de fidèles musiciens dont Fred Levac (Pandaléon), Jonathan Lafrance (Joseph Edgar, BPR, The Muscadettes), Nicolas Blais et Kim Desjardins. Massicotte conserve la signature déjantée qui le caractérise. Au micro, il demeure authentique, expressif, dynamique, lucide, parfois loufoque, parfois tristounet. Les rythmes de ses compositions sont plus denses et sa guitare elle, plus tranchante. Quant à ses textes ils s’insèrent dans l’actualité du quotidien au 21e siècle avec beaucoup d’ironie. Massicotte est une créature à part entière. On pourrait l’associer à cette nouvelle vague de chansonniers qui font dans le folk-pop humoristique. Avec ses yeux vifs et son magnétisme inévitable, Massicotte conquiert les cœurs à coup d’une seule écoute. Pour rejoindre son public, il met en place une tournée de plusieurs concerts dans tous les coins de la vastitude québécoise.

    Voir le Site Web
  • Lydia Képinski

    19 h 50

    Après de longues années de refus dans tous les concours possibles, Lydia Képinski a lancé en 2016 un EP baptisé EP, avant de remporter pratiquement la totalité des prix en lice aux Francouvertes. Son premier album Premier Juin paraît au printemps 2018 sous l'étiquette Chivi Chivi. En plus de figurer sur la longue liste du prestigieux prix Polaris, Lydia se mérite de 6 nominations au Gala ADISQ 2018, dont Révélation de l'année. Elle présente cette année-là l’historique soirée Sadenight, un concert immersif présenté au Cinéma L’Amour, rendu disponible en intégralité sur Internet. Un an plus tard, elle nous offre un képi-mixtape avec une relecture complète de l’album par des beatmakers tels CRi, Robert Robert et Ryan Playground. La montréalaise frappe fort avec Depuis, un deuxième album paru le 22 avril 2022, ficelé de pair avec Blaise Borboën-Léonard à la réalisation. Résolument plus pop, l’album est un mélange foisonnant de références autobiographiques et d’aventures émancipatrices qui traitent des vertiges de l’identité en se réfugiant dans l’Histoire et une facture littéraire qui emprunte souvent à la mythologie. Lydia fait son retour triomphant sur les routes du Québec pour plus d’une cinquantaine de dates dont deux soirées de lancement à guichets fermés. L’album se fraye dans la foulée une place sur la longue liste du prix Polaris et comme finaliste pour le prix Slaight Music, en plus de remporter Album pop de l’année ainsi que Vidéoclip de l’année pour MTL me déteste au prestigieux gala GAMIQ. Lydia continue à tourner un peu partout et à nous proposer de nouvelles surprises dont elle seule connaît le secret. Les portes du succès s’ouvrent toutes grandes devant cette voix invincible de la chanson québécoise ; parions qu’un jour tout proche, on saura écrire son nom correctement.

    Voir le Site Web
  • Frase a captivé les fans du monde entier depuis une décennie avec son style vocal soulful et un son qui avance sans excuse vers l'avenir. Sa voix rauque et crémeuse et ses productions haut de gamme s'associent magnifiquement à des grooves apaisants. Ses œuvres sont dansantes mais musicales, chargées de messages puissants et d'histoires sincères sur la façon dont il navigue dans le monde à travers des thèmes d'auto-réalisation, de responsabilité, de conscience environnementale et de défense des droits humains. Le deuxième album de FRASE intitulé "Good Dreams" est prévu pour 2023 et sera un enregistrement sonore évalué par FACTOR. Il comportera des productions de FRASE, Sam Aether, Kola et Seb Ruban.

    Voir le Site Web
  • Valaire

    21 h 50

    Pour leur cinquième offrande studio, Jazz futon, à paraître en 2023, les musiciens de Valaire reviennent à leurs racines jazz. Ils préparent ainsi un spectacle qui saura faire honneur à leur réputation de « party-band » tout en passant par des moments où ils se retrouveront à leur instrument pour flirter avec leur quintet de jazz originel. Longuement mûries, les pièces dansantes et aériennes s’enchaîneront pour convier l’auditeur à un party de salon. Au fil des albums, Kilojules, Luis Clavis, Tō, France et DRouin font appel à des interprètes dont ils apprécient le travail pour enrichir leurs créations, dont le grand Alan Prater (The Brooks) ainsi que la chanteuse Mel Pacifico qui prendront souvent part aux spectacles du groupe.

    Voir le Site Web